PRESENTATION ET PROGRAMME DES ARTS PLASTIQUES du cours d’arts plastiques ( Bulletin officiel du 28 Aout 2008 )

Qu’appelle t-on les arts « plastiques » ?

Les termes « arts plastiques » ou « arts visuels » regroupent toutes les activités artistiques qui produisent :

  •  Des œuvres bidimensionnelles  :        Dessin, peinture, photographie, gravure, images imprimées
  • Des oeuvres tridimensionnelles :       Sculpture, installations dans l’espace, architecture
  • Des œuvres virtuelles :                         Infographie, multimédia

et  aussi des pratiques parfois liées à d’autres formes d’art comme la vidéo (cinéma) et la performance (danse, théâtre).

Objectifs de l’enseignement des Arts plastiques au collège :

 

Comme toutes  les autres disciplines enseignées au collège,  l’enseignement des arts plastiques respecte, pour chaque niveau de classe, un programme établit par l’éducation nationale (B.O du 28 aout 2008).

« L’enseignement des arts plastiques au collège concourt à la construction de la personnalité comme à la formation d’un citoyen conscient, autonome et exerçant sa responsabilité vis-à-vis des faits artistiques. Il procure aux élèves les repères culturels nécessaires pour contribuer à la vie sociale. Il vise à développer chez les élèves des capacités d’expression, et de réflexion dans une pratique ouverte aux questions relatives à l’art du passé autant qu’à l’art contemporain. »

Il contribue à l’acquisition du socle commun de connaissances et de compétences : Maîtrise de la langue française, culture humaniste et scientifique, techniques usuelles de l’information et de la communication     (B2i), autonomie et initiative.

Le programme d’arts plastiques pendant les quatre années du collège :

* s’articule autour de sept grandes notions : 

Corps, couleurs, espace, forme, lumière, matière et temps

* Comprend deux axes majeurs :
1. La pratique artistique de l’élève.
Réalisation  de productions en 2 dimensions : dessins, peintures, reliefs, collages…
Réalisation de productions en 3 dimensions : sculptures, maquettes d’architecture…
Réalisation de productions utilisant les technologies numériques : photographie, infographie…

2. La culture artistique, l’histoire des arts.
Observation et analyse d’œuvres majeures en classe. Recherches documentaires au C.DI, à la maison. Sorties culturelles (musées, expositions).

Cours d’histoire des arts en relation avec les autres disciplines (histoire, français, langues…) Avec l’introduction de l’histoire des arts au collège, l’accent est mis sur le fait que les élèves doivent découvrir et connaître un certain nombre  d’œuvres chaque année.

Ces œuvres, en nombre limité  pourront être  prises dans les domaines artistiques suivantsArts du visuel (peinture, sculpture, dessin, photographie, bande dessinée, cinéma, audiovisuel) Arts du quotidien (arts appliqués, design, objets d’art).Arts de l’espace (architecture, urbanisme, art des jardins). Arts du théâtre vivant (cirque, danse, théâtre, marionnettes.) Arts du sonArts du langage : écrit ou oral.

 Et en relation avec les thèmes suivants :Arts, créations et culture Arts, espace et temps / Arts, états et pouvoir / Arts, mythes et religions /Arts, techniques et expressions.

* Entraîne sur  des compétences à acquérir avec des exigences adaptées à chaque niveau de classe :

1. Pratiques : Maîtriser un certain nombre de savoirs-faire. Posséder les moyens nécessaires pour pouvoir créer et s’exprimer de façon variée et satisfaisante.

2. Culturelles : Connaître un certain nombre d’œuvre, comprendre leur sens. Être capable d’en faire une analyse simple en utilisant un vocabulaire spécifique aux arts plastiques. Faire preuve d’un jugement esthétique autonome. Savoir faire la différence entre toutes sortes d’images ou de réalisations artistiques ou non artistiques. Savoir relier une œuvre avec son champ artistique.

3. Comportementales : Savoir travailler seul ou en groupe.Être capable de surmonter les difficultés et finir son travail.Participer à l’oral et être capable d’argumenter tout en sachant écouter. Respecter les opinions de ses camarades.

Le programme pour chaque niveau :

En sixième,   le programme  porte sur  l ’objet et l’œuvre

Il s’organise selon trois entrées :

1. L’objet et les réalisations plastiques : 

A partir de fabrications, de détournements et de représentations en deux et trois dimensions, les questions sont à travailler à des fins narratives, symboliques, poétiques, sensibles et imaginaires.

2. L’objet et son environnement. :

permet d’explorer les modalités et les lieux de présentation de l’objet (exposition, installation, intégration ; le musée, la vitrine, l’espace quotidien, l’écran) et plus particulièrement le traitement(le cadre, le socle, le piédestal).

3. L’objet dans la culture artistique 

 Il s’agit de traiter la question du statut de l’objet, lequel peut être artistique, symbolique, décoratif, utilitaire ou publicitaire, et notamment de découvrir la place de l’objet non artistique dans l’art (papiers collés, objets naturels ou manufacturés, détournés).

En sixième, la période de référence pour l’histoire de l’art va de l’Antiquité au VIIIème siècle. Il faudra donc insister plus particulièrement sur les œuvres choisies dans cette période mais on montrera aussi des œuvres choisies dans d’autres périodes que celle-là.

COMPETENCES ATTENDUES EN FIN DE SIXIEME

Compétences artistiques

  • Représenter par le dessin, par la peinture, des objets observés, mémorisés ou imaginés.
  • Exploiter les qualités fonctionnelles et expressives des outils, des matériaux et des supports variés.
  • Choisir, organiser et construire des objets en deux ou trois dimensions  à  des  fins,  d’expression,  de  narration  ou  de communication.

Compétences numériques

  • Utiliser les fonctions de base d’un ordinateur, des appareils (photographier, scanner, imprimer) et des logiciels
  • Trouver  des documents utiles sur Internet et d’enregistrer des données.

Compétences culturelles

  • Reconnaître,  distinguer,  et  nommer  différentes  formes  de productions  plastiques  en  utilisant  un  vocabulaire  descriptif approprié.
  • Reconnaître différents statuts de l’objet.
  • Identifier les modalités de présentation de l’objet.
  • Reconnaître, identifier et décrire quelques œuvres d’artistes liées à la question traitée en les situant chronologiquement.

Compétences comportementales

  • Adopter un comportement responsable et autonome ( Respect des règles)
  • Expérimenter (tâtonner, utiliser le hasard) et choisir.
  • Faire preuve de curiosité, accepter les productions des autres.
  • Travailler seul ou en groupe.
  • Participer à une verbalisation, analyser,  commenter, donner son avis.

En cinquième,  le programme porte sur l’œuvre et la fiction 

Il s’organise selon trois entrées :

1. La construction et la transformation des images :

 Les interventions (recouvrement, gommage, déchirure…), le détournement, ouvrent les questions et les opérations relatives au cadrage, au montage, au point de vue, à l’hétérogénéité et à la cohérence.

2. L’image et son référent :

permet d’explorer le sens produit par la déformation, l’exagération, la distorsion et d’ouvrir sur les questions de la ressemblance et de la vraisemblance, de la citation, de l’interprétation.

3. Les images dans la culture artistique :

la question du statut de l’image (artistique, symbolique, décorative, utilitaire, publicitaire), interroge ses significations, les symboliques auxquelles elle se réfère, ses relations avec les mythologies. Ces questions seront approfondies dans le cadre du programme de quatrième  « images et réalités ».

En cinquième, la période de référence pour l’histoire de l’art va du IX  au XVIIIème  siècle. Il faudra donc insister plus particulièrement sur les œuvres choisies dans cette période mais on montrera aussi des œuvres choisies dans d’autres périodes que celle-là.

En Quatrième, le programme porte sur l’œuvre et la réalité

 Il  s’organise selon quatre entrées :

1. La nature et les modalités de production des images :

Permet d’interroger les relations entre la nature de l’image (image unique, multiple, séquentielle, sérielle), les moyens de production (estampe, impression, photographie, image numérique), le geste et le support.

2. Les images et leur relation au réel :

Ouvre au dialogue entre l’image et son référent «réel » qui est source d’expressions poétiques, symboliques, métaphoriques, allégoriques ; elle met en regard la matérialité et la virtualité, d’interroger les rapports entre l’espace perçu et l’espace représenté, la question du point de vue (fixe et mobile), Les différents rapports entre le corps de l’auteur et l’œuvre (geste, posture, performance), entre le corps du spectateur et l’œuvre (être devant, dedans, déambuler, interagir).

3. Les images et leur relation au temps et à l’espace :

Permet de travailler la durée, la vitesse, le rythme (montage, découpage, ellipse) ; elle permet d’étudier les processus séquentiels fixes et mobiles à l’œuvre dans la bande dessinée, le roman-photo, le cinéma, la vidéo.

4. Les images dans la culture artistique :

La question des supports et des lieux de diffusion des images artistiques ; de comprendre la place de l’art, acteur et témoin de son temps ; d’interroger les relations entre les images et les pouvoirs.

En quatrième, la période de référence pour l’histoire de l’art est le XIXème  siècle. Il faudra donc insister plus particulièrement sur les œuvres choisies dans cette période mais on montrera aussi des œuvres choisies dans d’autres périodes que celle-là.

En troisième, le programme porte sur l’espace, l’œuvre et le spectateur

Il s’organise selon trois entrées :

1. La prise en compte et la compréhension de l’espace de l’œuvre :

 Pour en comprendre la portée artistique, d’affiner la perception des dimensions de l’espace et du temps comme éléments constitutifs de l’œuvre: œuvre in situ, installation, environnement et les différentes temporalités de celles-ci : durée, pérennité, instantanéité. L’espace de présentation de l’œuvre : rapport entre l’échelle de l’œuvre et l’échelle du lieu, accrochage, mise en scène, éclairage ; l’espace scénique et ses composants : cube scénique de la représentation picturale et théâtrale, scénographie, profondeur, corps, lumière, son.

2. L’expérience sensible de l’espace :

Interroger les rapports entre l’espace perçu et l’espace représenté, la question du point de vue (fixe et mobile), les différents rapports entre le corps de l’auteur et l’œuvre (geste, posture, performance), entre le corps du spectateur et l’œuvre (être devant, dedans, déambuler, interagir).

3. L’espace, l’œuvre et le spectateur dans la culture artistique

Il s’agit d’aborder l’œuvre dans ses dimensions culturelles, sociales et politiques (symbolisation, engagement de l’artiste, œuvre de commande, œuvre publique, mécénat) et sa réception par le spectateur. Cette entrée concerne également l’insertion de l’architecture dans son environnement : intégration, domination, dilution, marquage.

En troisième, la période de référence pour l’histoire de l’art est le XXème et le début du XXIème siècle. Il faudra donc insister plus particulièrement sur les œuvres choisies dans cette période mais on montrera aussi des œuvres choisies dans d’autres périodes que celle là.